Pour Rolls-Royce, l’utilisation des mini-réacteurs nucléaires va rendre l’aviation moins polluante

Pour Rolls-Royce, l’utilisation des mini-réacteurs nucléaires va rendre l’aviation moins polluante

Rolls-Royce travaille au développement de mini-réacteurs nucléaires qui vont servir à la fabrication de carburants synthétiques. Le fabricant est convaincu que cela va beaucoup réduire la pollution générée par l’aviation. [Lire plus…]

Ndlr : Ma foi, tout dépend du prix de l’électricité, donc du prix des miniréacteurs. Un EPR en tous les cas ce n’est pas intéressant. Mais il est possible que d’autres technologies nucléaires soient plus pertinentes. En tout état de cause les miniréacteurs seront toujours plus faciles à démanteler et recycler évidemment.

Il faut bien avoir conscience que même si de nouvelles technologies de propulsion émergent pour les avions, on ne va pas les remplacer du jour au lendemain, il faudra bien du carburant pour au moins les trente prochaines années. Il se trouve que ces technologies n’existent pas encore, par contre on sait produire du carburant neutre de synthèse, mais qui coûte sensiblement plus cher. L’aviation a les moyens de payer ce surcoût, quitte à augmenter le prix des billets qui est devenu véritablement ridiculement bas. Et donc si on peut décarboner tout de suite massivement les avions de manière à attendre le remplacement du parc par les futures générations de véhicules volants sans dilapider des masses d’énergie de la transition pour produire du carburant, le compromis semble raisonnable.