Mon dieu, la fin du travail, comment allons-nous vivre ?

La fin du travail, la fin de l’emploi, la fin des haricots, la fin de tout, terrible, qui fait peur, tous au chômage, dans la misère, inutiles, vivant d’assistanat, quelle horreur ! Mais qu’allons-nous devenir ? [Lire plus...]

Continuer la lecture

Ce n’est pas la morale qui sauvera le monde mais la créativité

De plus en plus de gens pensent que l’écologie a échoué et qu’il est temps à présent de se préparer à l’effondrement. Le Courant Constructif s’oppose à un tel diagnostic. Ce n’est pas l’écologie qui a échoué mais une certaine écologie, l’écologie morale, qui en…

Continuer la lecture

PANORAMA DE LA REFORESTATION EN COURS DE LA PLANÈTE – Satyavir

Nous assistons à un véritable élan mondial de reforestation, signe que l’humanité répond à la crise écologique. Les arbres ainsi plantés stockent le carbone, abritent la biodiversité, rafraichissent l’atmosphère, produisent de l’oxygène. Ils jouent également, par leur transpiration, un rôle crucial dans la formation des…

Continuer la lecture

Les nouveaux matériaux: quand l’IA ouvre des horizons de découvertes exponentielles – Satyavir

La rencontre du Machine Learning et de la science des matériaux va permettre une accélération considérable des découvertes de matériaux innovants, avec des conséquences pour tous les secteurs: transports, énergie, communication, conquête spatiale, écologie, architecture… [Lire plus...]

Continuer la lecture

MISSION N° 1 DU COURANT CONSTRUCTIF: Développer une gigantesque veille constructive pour repérer les solutions qui émergent dans le monde

Dans notre cas, ce qui nous intéresse, c’est de nous tenir au courant de l’actualité constructive, pour pouvoir identifier les nouvelles solutions émergentes. Des solutions, il en émerge tous les jours, mais encore faut-il les découvrir, et pour qu’on puisse les découvrir, encore faut-il qu’elles…

Continuer la lecture

Le Livre blanc 2019 de Renouveau Sociétal

Des milliers d’années d’évolution, de rêve de l’humanité de se libérer de la contrainte du travail, pour parvenir à une société plus humaine qu’économique. Le 21ème siècle nous l’offre enfin mais, confronté aux murs, réels ou ressentis, du réchauffement climatique, de l’automatisation, de la globalisation, de l’immigration de masse, cette évolution fait peur. La société manifeste son mécontentement. Les revendications n’expriment pas de solutions, mais mettent en exergue les problèmes ou leur perception. Les ressentiments, grâce auxquels les populistes connaissent une période faste, sont un symptôme caractéristique de cette tension, de cette peur de ces murs qui induisent un rejet de l’autre, la méfiance et la suspicion, en raison d’un avenir anxiogène.

Continuer la lecture
Fermer le menu