La BCE peut pousser la roue de la planche à billets

La Banque centrale peut aider un Etat à faire tourner la planche à billet, tant qu’elle ne le fait pas directement et que ce n’est pas le but principal de son intervention. C’est le sens de l‘arrêt important rendu mardi par la Cour de justice de l’Union européenne. [Lire plus…]

Ndlr : Ca reste quand même obligatoirement sous le coup d’un rachat d’actifs. Or la planche à billets consiste précisément à ce qu’il n’y en ait pas. On a progressivement dévoyé le concept au bénéfice des riches.

Le rachat se fait sur le marché secondaire, ce qui revient à émettre de la monnaie en enrichissant les plus riches, autrement dit c’est un dol du peuple.

Les Assignats visaient précisément à enrichir l’Etat, alors que l’helicopter money vise à redistribuer au peuple soit par une augmentation de la masse monétaire sans augmenter l’endettement. Si on distribue de l’argent au peuple issu de la vente d’effets souverains à la banque centrale, on élargit la base monétaire, l’incidence n’est pas du tout la même.

Laisser un commentaire

Fermer le menu