VIDÉO. Pourquoi le premier TGV s’appelait «Patrick»

VIDÉO. Pourquoi le premier TGV s’appelait «Patrick»

Patrick, 41 ans, vient de prendre sa retraite. Le premier TGV sorti des usines Alstom de Belfort, légende du rail français, a battu de nombr
[ Lire plus… ]

Ndlr : Merveille des merveilles de technologie. Les français avaient réussi à l’époque ce que d’autres viennent seulement de réussir, comme la fabrication des pare-brises capables de résister à cette pression. Mais aussi les trains roulants, nécessitant des aciers spéciaux.

Quelle épopée. Dans ma famille il y avait quelqu’un qui fût le doyen des CFF (Suisse donc). Il avait commencé comme conducteur sur les machines à vapeur. Puis il a dû se former sur les divers modèles apparus par la suite, électro-diesel, électrique, comme l’ultra-moderne Re 6/6.

Il était très bricoleur, je devais avoir 16 ans, il venait de prendre sa retraite, un peu anticipée, il devait avoir 62 ans je pense et il me dit : « on m’a convoqué pour me former sur le TGV, là j’ai décidé d’arrêter, place aux jeunes ».

Fermer le menu