Terres rares : l’Union européenne dépendante de la Chine, dénonce Bruxelles

Terres rares : l’Union européenne dépendante de la Chine, dénonce Bruxelles

L’Union européenne dépend beaucoup trop de pays non européens, comme la Chine, pour certaines matières premières nécessaires à sa transition numérique et verte. Bruxelles tire la sonnette d’alarme et appelle à rectifier le tir d’urgence… [Lire plus…]

Ndlr : Le lithium, c’est faux. Non seulement nous aurons de plus en plus de lithium européen, mais de toute façon, si seulement il pouvait être difficile à obtenir, ça obligerait les filières à s’en passer et produire de meilleures batteries. Le lithium n’a aucune utilité dans les batteries, il n’est ni la seule, ni la meilleure technologie disponible.

Et pour les terres rares, tant mieux, nous n’en avons nul besoin, ça contraint à développer nos propres technologies qui en sont moins dépendantes. Et ça va peut-être inciter aux investissements dans le recyclage des monceaux de poubelles qui émaillent la planète.
 
Le pire qui puisse se produire est que nous développions nos propres filières de terres rares, au lieu de développer nos propres filières pour nous en passer. Nous avons la technologie, servons-nous-en. Ce qui nous rend dépendants ce n’est pas le fait que c’est la Chine qui détient l’essentiel des mines, mais que nous utilisons ces matériaux au lieu de faire autrement.