Les groupes Stellantis et Volkswagen ne croient pas à l’hydrogène

Les groupes Stellantis et Volkswagen ne croient pas à l’hydrogène

Alors que certains constructeurs voient en l’hydrogène une belle solution durable pour la mobilité « zéro émission », d’autres sont aux antipodes de ce courant de pensée. Certains affirment même que ce n’est pas viable. [Lire plus…]

Ndlr : C’est normal, l’hydrogène n’a AUCUN intérêt pour les véhicules légers, sinon pour les pros. Les taxis, les artisans, qui roulent chargé et tractent, les ambulances. C’est pour ça que Renault va développer une gamme complète d’utilitaires et que Toyota s’inscrit clairement sur le marché des taxis.

L’hydrogène est moins performant, plus cher, moins fiable, moins pratique… Son seul intérêt c’est de pouvoir faire un plein d’une autonomie « normale » en quelques minutes. Mais alors il faut aller à la station-service.

Et niveau efficience, si l’hydrogène évolue, il ne sera jamais aussi performant que les batteries, qui elles aussi évoluent. On recharge de plus en plus rapidement, avec une densité d’énergie de plus en plus considérable, ce qui réduit significativement l’écart, déjà minime, avec l’avantage de l’hydrogène.

Mais l’hydrogène a clairement un avenir à court terme pour les véhicules professionnels et si Mercedes a résolument déjà décidé depuis longtemps d’abandonner le concept, BMW s’y intéresse encore, mais pour combien de temps ?