La viande de culture : alternative ou aberration ?

La viande de culture : alternative ou aberration ?

Viande propre pour les uns, « projet inhumain » pour les autres, la viande élaborée en laboratoire est déjà une réalité. Certaines des start-up qui y travaillent sont financées par des géants de l’agro-alimentaire. Mais ses avantages potentiels sont contestés et elle vous fait particuli�[…]
[ Lire plus… ]

Ndlr : Je pense qu’il y a une erreur fondamentale de réalisée. On ne produit pas de la « viande » de culture, juste de la protéine animale. C’est de la viande, mais sans tissu conjonctif, sans cartilage, sans nerfs, sans gras…

Cette production n’est pas destinée à devenir une tranche comme on la voit sur la photo, mais à ajouter de la protéine de bonne qualité dans les préparations de viande, comme les steaks premier prix, essentiellement constitués de gras et de tissu conjonctif ou les raviolis, qui contiennent au mieux du minerai.

Ajouter de la protéine animale brute et saine, pure, parce que n’ayant jamais été exposée aux pesticides ou la pollution dans un produit bas-de-gamme est évidemment un gain considérable.