Le cobalt dans… l’industrie pétrolière !

Le cobalt dans… l’industrie pétrolière !

Une critique récurrente envers les véhicules électriques concerne l’usage du cobalt dans les batteries lithium-ion. Il est intéressant de savoir que la grande majorité de ces critiques oublient que le cobalt a de multiples usages et qu’on en utilise en grande quantité dans l’industrie pétrolière ! [Lire plus…]

Ndlr : Voilà qui est purement factuel et je ne cesse de le dire et le redire, le cobalt a des tas d’utilisations. Et la voiture électrique est la moindre. La grosse part du cobalt part pour l’acier. En seconde position vient le secteur pétrolier. Que l’on peut même mettre en première position, puisqu’il faut du cobalt pour réaliser les aciers durs de forage. Donc l’argument du cobalt contre la voiture électrique est une grosse absurdité. Et quand on parle du cobalt extrait par des enfants, encore plus, puisque c’est seulement 6% de la production totale qui l’est.

Tout ce que l’on reproche à la voiture électrique est aussi vrai pour la thermique, mais bien pire :

  • « La voiture électrique consomme de l’électricité ! » >> Oui, la thermique aussi, c’est juste que la voiture électrique ne consomme pas de pétrole en plus.
  • « La voiture électrique nécessite du lithium dont l’extraction pollue ! » >> Oui, c’est vrai, mais c’est très peu en comparaison du pétrole, avec des conséquences infiniment moindres. Et de plus le lithium n’a pas d’avenir à long terme dans les batteries. De surcroît, comme on les recycle très bien, plus il circulera de véhicules électriques moins  il sera nécessaire d’extraire de lithium, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le marché a déjà 5 ans d’avance.
  • « Et ce cobalt extrait par des enfants ? » >> Eh bien, la voiture électrique ne représente rien dans l’utilisation du cobalt, une part infime. Ce n’est donc pas elle qui est responsable de l’extraction du cobalt par des enfants, ce qui ne représente de toute façon que 6% du total. L’affirmation « cobalt extrait par des enfants » est donc tout simplement… fausse !
  • « La voiture électrique nécessite plus de CO2 pour sa fabrication et son recyclage ! » >> C’est vrai, on le sait. C’est ce qu’on appelle « l’énergie grise ». Elle est plus conséquente que pour une voiture thermique. Mais en réalité cette énergie grise diminue constamment et finira par être bien inférieure. Et en tout état de cause, déjà aujourd’hui, une fois qu’on a roulé 30’000 km, cette différence est amortie. Si votre voiture diesel a 200’000 km, ça ferait 170’000 km que vous roulez proprement avec une voiture électrique, juste avec l’électricité économisée sur la production de carburant qu’il n’aurait pas été nécessaire de produire et tout en récupérant en plus de l’énergie dans les descentes et au freinage. Sans même envisager que vous avez peut-être des panneaux solaires chez vous.