Des bactéries récupèrent les métaux précieux des déchets électroniques

Des bactéries récupèrent les métaux précieux des déchets électroniques

Récupérer les terres rares et métaux précieux contenus dans les objets électroniques grâce à des bactéries, c’est possible. La méthode permet de se passer de celles, chimiques, qui nécessitent de grandes quantités d’acides sulfurique ou nitrique, ainsi que des infrastructures complexes et peu écologiques.[Lire plus…]

Ndlr : Il faut comprendre que ce qui est intéressant dans ces technologies, c’est qu’elles sont très peu énergivores. Ca répond aux sempiternelles affirmations des anti-tout qui systématiquement répondent, à tout propos, que le recyclage/la capture du carbone/le nettoyage de l’océan/etc… sont impossibles parce qu’il faudra des masses d’énergie. Or non, l’économie du futur, bien que plus complexe, sera moins énergivore que celle que nous avons connu.