Compteurs Linky : EDF et Engie épinglés par la CNIL

Compteurs Linky : EDF et Engie épinglés par la CNIL

 

La Commission nationale de l’informatique et des libertés met en demeure les deux groupes d’énergie de respecter les exigences en matière de consentement et de durée de conservation des données de consommation des clients, issues des compteurs communicants Linky. [Lire plus…]

Ndlr : Sur la durée de conservation des données, la CNIL a raison. Sur une telle durée, nul ne sait ce qui peut se passer; Par contre, sur le consentement pour l’envoi de données à la demi-heure, c’est du n’importe quoi. L’objet même de Linky serait d’envoyer à la minute, pour connaître l’état du réseau en temps réel; Et c’est bien comme ça qu’il fonctionnera à terme. Une information à la journée ne sert strictement à rien et une information à la demi-heure ne permet de loin pas une gestion assez fine de la puissance délivrée.