Livraison du futur : comment mieux livrer nos centres-villes ?

Livraison du futur : comment mieux livrer nos centres-villes ?

Nos villes croulent sous les colis. Camions, le transport de marchandises en ville occupe 30% de la voirie. Des solutions…
[ Lire plus… ]

Ndlr : Il faut bien comprendre que ceux qui soutiennent le commerce local ne réalisent pas qu’il est un modèle obsolète issu d’une époque où les besoins n’étaient pas si nombreux, la consommation moins conséquente, où les gens avaient encore des jardins. Aujourd’hui, soutenir le commerce local, c’est ajouter des milliers et des milliers de camions dans la ville, des super-lourds. Une zone commerciale de taille moyenne avec ses trois ou quatre grandes surfaces, c’est au moins 300 camions par année, qui ne manœuvrent du coup pas dans la ville, vous ne lez voyez même pas.

L’avenir est donc clairement au commerce dématérialisé. Eventuellement avec des petits commerces devenus des échoppes vitrines, dont la charge est de présenter les articles et non pas de les vendre, de sorte qu’elles peuvent disposer d’un beaucoup plus vaste choix sur une petite surface. Vous faites vos courses, vous n’emportez que le truc urgent, une boisson, un sandwich, le reste, vous sera livré. La commande est transmise à un grand entrepôt logistique multimarques, qui prépare vos courses. Une fois rentré chez vous, vous signalez à l’appli votre retour et un drone vous apporte dans la foulée vos achats.

Ainsi, pas de camions qui encombrent les rues, les villes sont bien plus apaisées. Des courses moins fastidieuses, terminé les bouchons en voiture, l’absence de places de parc, de trimballer 40 kilos dans le bus, puis le métro, puis encore faire 300 mètres à pied. Et les transports sont électriques, écologiques.