Les renouvelables vont-elles créer une nouvelle dépendance au béton ?

Les renouvelables vont-elles créer une nouvelle dépendance au béton ?

Éoliennes, batteries électriques ou panneaux photovoltaïques : la plupart des nouvelles technologies liées à l’énergie bas carbone nécessitent une quantité importante de ressources minérales, en particulier certaines « terres rares » ou encore des métaux dits technologiques (cadmium, cobalt, indium ou lithium, par exemple). Une demande trop importante à satisfaire pourrait limiter la diffusion à grande échelle des technologies « vertes ». [Lire plus…]

Ndlr : C’est absurde, à plus d’un titre. Déjà, il y a un bien cognitif dans l’article : non une éolienne n’a pas une espérance de vie de 25 ans. C’est juste sa cabine qui cette espérance de vie. Mais l’implantation a une espérance de vie potentiellement en siècles. On peut compter sur une espérance de vie moyenne de 60 ans. Quand la cabine est échue, on la recycle et on en met une nouvelle. Le mât reste en place et l’implantation aussi et c’est reparti pour 25 ans. Si on veut on peut augmenter l’implantation, et donc on recycle le mât et on augmente le socle. On en casse une partie, ce qui donne de l’agrégat utilisé dans le nouveau béton, on augmente alors le socle, puis on remet un mât et une cabine plus puissante, on a installé une nouvelle puissance avec très peu de matériaux.

Et toutes ces considérations sur les consommations de matériaux ne prennent pas en compte ce paramètre. Non, l’espérance de vie moyenne d’une éolienne n’est pas de 25 ans, plutôt de 60 ans, minimum ! Et pour info au Danemark ils ont des centaines d’éoliennes qui datent des années 70, En Suisse il y en a aussi en Valais qui datent du début des années 80.

La différence entre les matériaux d’une centrale nucléaire et ceux d’une éolienne c’est le recyclage. Le béton des socles des éoliennes est fait essentiellement d’agrégat de béton issu du démantèlement. On va réaliser les socles de toutes ces éoliennes avec le béton désagrégé des centrales nucléaires. Si on prend la masse de matériaux nécessaire sur la durée de vie d’une éolienne en la portant à 20 ans, c’est vrai, une éolienne nécessite énormément de matière par unité d’énergie. Seulement voilà, l’espérance de vie de ces matériaux est plutôt de 100 ans. Même si entretemps on aura actualisé les éoliennes.

La vérité est que non seulement il ne faut donc pas plus de matériaux par unité d’énergie pour l’éolien que pour le nucléaire, mais en fait il en faut moins, parce qu’une grosse part de ces matériaux viendront du démantèlement des centrales nucléaires. On va recycler l’acier des réacteurs dans les mâts offshore. Une centrale nucléaire consomme des matériaux neufs, une seule fois.

Par ailleurs, dans l’avenir, on va construire les mâts et la cabine des éoliennes non pas en acier, mais en fibre de carbone à base de CO2. Ce qui signifie que les éoliennes vont devenir des puits de carbone.

De plus, une grosse part des éoliennes offshore sera flottante. Et les éoliennes flottantes n’ont pas besoin de béton.