Le président du Crédit Mutuel appelle les États à s’opposer à la cryptomonnaie Facebook

Le président du Crédit Mutuel appelle les États à s’opposer à la cryptomonnaie Facebook

Les gouvernements et les banques centrales de la planète doivent faire barrage au projet de monnaie virtuelle avec laquelle Facebook entend bouleverser le système financier mondial sous peine de voire émerger « un monde de monopoles totalitaires », s’indigne le président du Crédit Mutuel Nicolas Théry. [Lire plus…]

Ndlr : Surtout ne pas sous-estimer le pouvoir de nuisance de ce truc. Pareil ça reste purement marginal, même quelques centaines de milliards, mais stable, mais potentiellement ça peut aussi faire un buzz terrible et alors c’est toute l’économie mondiale qui est menacée.

Ce truc est un vrai poison qui pourra compromettre le crédit et donc l’investissement et ainsi soumettre les populations et même les gouvernements.

La démocratie repose sur le crédit, qui est le socle de l’autodétermination et du droit d’initiative. Les émergents ont déjà pour problème essentiel qu’ils manquent de crédit en raison du fait que les économies avancées phagocytent l’investissement pour éviter de réaliser leur #TransitionSociétale du 21ème siècle qui leur fait si peur. Ca fait que les émergents ne peuvent compter que sur leur endettement pour se développer, ce qui le ralentit forcément. Si le Libra vient s’ajouter dessus, ça ne sent pas bon.

Penser que de court-circuiter les banques est une bonne chose c’est de l’ignorance économique. Et penser que parce que quelque chose ne représente qu’une fraction de l’économie ne peut pas la menacer, de l’inconscience.

« Ne sous-estimez pas les petits adversaires : un lion se voit, pas un virus »

Laisser un commentaire

Fermer le menu