La dette publique a atteint 99% du PIB à la fin du deuxième trimestre

La dette publique a atteint 99% du PIB à la fin du deuxième trimestre

La dette publique de la France est restée sous le seuil symbolique de 100% du PIB au deuxième trimestre en dépit de l’intégration de la dette de la SNCF mais un tel niveau n’est supportable que si les taux d’intérêt restent bas, préviennent les économistes. [Lire plus…]

Ndlr : Quand on pense que pour résoudre le problème il suffirait d’avoir de la croissance. Et que pour avoir durablement au moins 2,5% de croissance reposant sur l’écologie il suffirait de réaliser la transition sociétale de la fin du travail… http://lemondeenchantier.com/blog/mon-dieu-la-fin-du-travail-comment-allons-nous-vivre/

Cette dette n’est pas énorme, mais tant qu’on cherchera à faire reposer la redistribution sur l’emploi nous ne pourrons que nous endetter. La totalité de cette dette ce n’est que ça : relance keynésienne, financement du social qui n’est plus financé par les salaires, lutte contre le chômage, investissements bidons pour dynamiser keynésiennement l’économie. Paupérisation de la population. Dépense à la Keynes pour construire n’importe quoi. Lutte contre les conséquences de la paupérisation. Keynérisation de l’économie…

Keynes, quoi… et on va continuer de dilapider du pognon en masse pour créer des emplois bidons, complexifier par des lois pour avoir de plus en plus d’emplois bidons dits « de service », qui ne sont en réalité que des impôts dissimulés qui compromettent la compétitivité.

…Et ça jusqu’à la faillite et ce pour une seule raison : pour que les esclaves bossent !

Laisser un commentaire

Fermer le menu