Comment Airbnb réussit à ne payer que 69.168 euros d’impôt en France

Comment Airbnb réussit à ne payer que 69.168 euros d’impôt en France

La plateforme, qui passé la barre des 10 millions de voyageurs accueillis dans l’Hexagone, manie l’optimisation fiscale à la perfection. L’an passé, Airbnb a versé au fisc moins de 70.000 euros au titre de l’impôt sur les sociétés, révèle Le Parisien ce jeudi.
[ Lire plus… ]

Ndlr : C’est évidemment inacceptable, le rôle de la nouvelle économie n’est pas de pomper la richesse pour créer de nouveaux nantis au détriment de la société. C’est tout simple : notre système fiscal date de la révolution industrielle, il est inadapté à la révolution numérique.   Pour ma part, je préconise un impôt anticipé conservatoire sur le chiffre d’affaires réalisé sur le territoire français du type de l’impôt anticipé en Suisse sur les intérêts, de 30% forfaitaire sur les services et de 5% sur le e-commerce à concurrence du remplissage d’une feuille d’impôts. Si l’entreprise estime qu’il est dans son intérêt de ne pas le faire, c’est son droit, elle perd alors l’impôt conservatoire. Si elle estime qu’elle gagne à la remplir, elle fait sa déclaration d’impôts.