Au nom du climat, la justice britannique rejette le projet d’extension de l’aéroport d’Heathrow

Au nom du climat, la justice britannique rejette le projet d’extension de l’aéroport d’Heathrow

La cour d’appel d’Angleterre a jugé illégal le projet de construction d’une troisième piste, faute de prise en compte des engagements climatiques du Royaume-Uni. [Lire plus…]

Ndlr : Ce qui n’a rien d’intelligent, c’est juste la preuve que les juges sont des humains et exposés aux mêmes biais et croyances que la masse, voilà tout.

La victoire n’est pas pour les militants du climat, mais pour la bêtise populaire. Parce que l’extension de l’aéroport est absolument sans aucun lien avec le réchauffement climatique.

Si ça avait été pour construire une ligne de chemin de fer à la place tout le monde aurait accepté alors que les conséquences environnementales sont bien pires.

L’avion n’est non seulement pas un problème dans le réchauffement climatique, mais il sera même à terme une des solutions, contrairement au train dont les nuisances ne pourront jamais se résoudre et au contraire s’amplifier si plus de gens prennent le train au lieu de l’avion.

Dans l’avenir, l’avion deviendra silencieux et négatif en carbone. Le train, lui, est quasiment à son optimum et ne deviendra jamais négatif. Il pourra baisser un peu ses émissions, en électrifiant ses motrices diesel ou en s’alimentant avec des énergies renouvelables. Mais il sera toujours en acier, ses rails en particulier représentent des gigatonnes d’acier, posés sur du béton posé sur du caillou concassé. Qui rendent les campagnes invivables sur des milliers de kilomètres.

La bêtise gagne… c’est elle qui pourrait vraiment menacer l’humanité, grâce au réchauffement qui en bénéficie directement, il se nourrit de tous ces militants qui s’opposent par tous les moyens et avec force à la transition écologique pour l’empêcher à tout prix.

« le secteur aérien, qui compte pour près de 5 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, »

Non, le secteur aérien, c’est 2,8% et ça va baisser, l’avion 0 carbone en 2050 et même éventuellement carbone négatif. Parce qu’alors il ne consommera plus de carburant polluant, il sera en fibre de carbone produite à base de CO2, ce qui limitera sa consommation d’acier ou d’alu, qui sont les secteurs les plus polluants et que le train avale goulûment.