65% des Français opposés à une deuxième journée de solidarité

65% des Français opposés à une deuxième journée de solidarité

Près de deux Français sur trois se disent opposés à la création d’une deuxième journée de solidarité pour financer les besoins en matière de dépendance. [Lire plus…]

Ndlr :

C’est normal, cette idée est juste le reflet de l’incapacité totale de ce gouvernement de gouverner.

La santé et la dépendance sont largement financés, ce qu’il faut, c’est les réorganiser pour les adapter au 21ème siècle. La santé s’est complexifiée au cours du 20ème siècle au gré de la révolution numérique et du déploiement scientifique qui a apporté une médecine de plus en plus étendue, rendant l’ensemble beaucoup plus compliqué pour l’esprit humain. Alors que tout fonctionne encore comme si nous étions au 19ème siècle.

Nous avons déshumanisé le contact pour maintenir l’humanisation du traitement. Alors qu’il faudrait faire le contraire : réhumaniser le contact, qui est le vrai rôle de l’humain dans le secteur et déshumaniser le traitement, où la machine est bien plus performante. Moins chère, plus rapide, plus précise, moins humiliante pour les seniors. Et de faire ainsi déploierait en plus l’industrie du 21ème siècle qui peine à se développer en raison même de ce refus d’évolution.

Une deuxième journée de solidarité, ce n’est rien de plus qu’une fuite en avant d’un gouvernement inapte. D’un côté on prend aux vieux sur leur CSG pour aider les jeunes, de l’autre on prend une journée aux jeunes pour aider les vieux… franchement…bôf, quoi…

Laisser un commentaire

Fermer le menu