Vidéosurveillance : des « comités d’éthique » sans pouvoirs, sans budget et, parfois, sans activité

L’affaire Benalla a également mis en lumière les limites des organismes de contrôle de la vidéosurveillance. [Lire plus…]

Ndlr : c’est pas grave, il n’y a qu’à créer un comité théodule pour analyser la situation qui fera un rapport à une commission d’enquête pour établir les responsabilités de laquelle il découlera des conflits d’intérêts certains de ses membres étant également membres ou ex-membres desdits comités d’éthique…

Laisser un commentaire

Fermer le menu