Un porte-conteneurs franchit pour la première fois l’Arctique par le Nord

Un porte-conteneurs franchit pour la première fois l’Arctique par le Nord

Le navire a rejoint l’Europe depuis l’Asie en cinq semaines seulement. Une première permise par la fonte des glaces, conséquence du réchauffement climatique. [Lire plus…]

Ndlr : 15 jours de consommation de pétrole de gagnés, un gain écologique énorme. C’est qu’un de ces navires consomme 10’000 tonnes, soit 12’000’000 litres par trajet qui dure environ 40 jours, soit 250’000 kilos par jour, ce qui représente une économie de 3’750’000 kilos de fioul ou 4’500’000 litres. Et ça rien que pour la propulsion. Mais il a aussi gagné dans ce cas par le fait qu’il avait moins besoin de générer de froid pour conserver le poisson, alors que s’il avait dû passer par le Sud, là où il faut chaud, bonjour l’énergie pour maintenir la congélation.

De plus, comme la route est considérablement plus courte, ça permet d’envisager un jour la propulsion électrique.

Que du bon donc…ce n’est pas parce que ce sont les russes qui en bénéficient et que ça ne nous plaît pas que c’est une catastrophe écologique. Les russes, eux, en ont une toute autre vision.

Laisser un commentaire

Fermer le menu