Réseau 5G : Huawei exclu de plusieurs pays pour soupçons d’espionnage

Réseau 5G : Huawei exclu de plusieurs pays pour soupçons d’espionnage

L’arrivée de la 5G provoque à la fois fascination, promesses d’innovations mais aussi certaines réticences vis-à-vis des acteurs. Dans le collimateur des pays en course pour la 5G se trouve Huawei, le dragon chinois de la construction de smartphones et fournisseur de réseaux télécoms. En cause ? Des méfiances sur la cyber-sécurité de la part du fabricant chinois et plus haut, des soupçons d’espionnage de la Chine. Explications. [Lire plus…]

Ndlr : Nous sommes complètement inconscients, nous utilisons des clés 4G chinoises, des routeurs chinois, des smartphones chinois, des répéteurs wifi chinois, des antennes GSM chinoises, des ordinateurs avec des cartes-mère chinoises, des disques durs chinois, Et ne parlons pas des cafetières, frigos, poignées de portes, centrales domotique, webcams, etc, tous ces objets connectés idéaux pour commettre une attaque de grande ampleur en toute discrétion. Nous sommes littéralement en train de donner un accès direct à l’ensemble de nos données et communications aux chinois pendant qu’eux préparent tranquillement leur internet quantique inviolable qu’ils utiliseront pour nous pirater.

La prochaine guerre sera cybernétique, nous le savons et c’est nous qui la préparons pour ceux que nous traitons comme nos adversaires depuis des décennies. Rappelons que nous avons déjà eu deux ou trois attaques d’ampleur depuis deux ou trois ans en exploitant en zombies les IOT comme les webcam et ça a très bien marché. Il suffirait de bien préparer une attaque massive qui perturberait les réseaux quelques jours pour que notre économie s’effondre.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
EnglishFrench