Renault lance un programme de stockage stationnaire

Baptisé « Advanced Battery Storage », ce programme consiste à bâtir des unités de stockage d’une capacité de 60 MWh qui seront installées en France et en Allemagne. Objectif : faciliter l’intégration des énergies renouvelables au sein des réseaux électriques. [Lire plus…]

Ndlr : Ce qui m’exaspère dans tout ça, c’est que toute ma vie j’ai soutenu que les batteries seraient tout-à-fait utilisables pour stocker l’énergie localement et on me rétorquait que non, que ce n’était pas assez souple. Et quand on me disait que ça réclamait trop de ressource, je disais que ça pourrait être des batteries de seconde vie, puisque si elles ne sont plus assez efficaces pour leur utilisation première, en extérieur on est pas limité en volume et il suffit d’augmenter leur nombre pour compenser et ainsi finir de les user. Le fait est que même si la méthode est loin d’être idéale et que je préférerais autre chose, elle marche et comme nous aurons, tout au moins un temps, de plus en plus de batteries de voitures à recycler, de les épuiser avant sera toujours autant de gagné.

On m’a dit la même chose pour l’induction sous route pour la recharge et la propulsion des véhicules électriques : « y’a trop de pertes » ou pour l’hydrogène : « non non, il est bien trop cher à produire, il y a trop de perte ».

Je me demande ce qu’ils en pensent maintenant ces innombrables individus ? Ces millions qui se sont opposés à moi et tant d’autres comme moi, compromettant la transition énergétique, préférant même éventuellement soutenir le nucléaire ? Quel gâchis…

Laisser un commentaire

Fermer le menu