Plus de 70% des acheteurs de Bitcoin ont perdu de l’argent, selon une étude

Plus de 70% des acheteurs de Bitcoin ont perdu de l’argent, selon une étude

Entre 73% et 81% des acheteurs de Bitcoin ont perdu de l’argent sur les investissements en cryptomonnaies, selon une étude publiée ce lundi par la banque des règlements internationaux. [Lire plus…]

Ndlr : C’est le principe même des cryptomonnaies, que je dénonce depuis des années et pour lequel les aficionados m’ont répété inlassablement, comme des papillons obnubilés par la lumière « que je ne comprenais rien aux cryptomonnaies et la blockchain », je ne suis pas dans le flow, quoi. Les cryptomonnaies sont le système ultranéocapitaliste sauvage dans ce qu’il y a de plus crade : un moyen pour quelques riches de pomper l’argent de la poche de quelques pauvres victimes crédules attirées par les gains faciles des propos exaltés de ceux qui se vantent de leurs gains sur les réseaux sociaux et la ferment quand ils ont perdu.

La vérité est que c’est juste un système pompage (pump and dump). Faute de régulation, ce sont les quelques riches qui possèdent l’immense majorité des tokens qui déterminent le cours selon leurs propres intérêts. Et on a vu avec l’effondrement de Terra, puis de FTX, entraînant des masses d’entreprises à sa suite, avec la déroute d’Alameda, que chez ces colosses aux pieds d’argile faisant figure d’experts de la finance dont la seule capitalisation reposait sur le cours de leur propre token qu’ils ont fait monter eux-mêmes, personne ne comprend quoi que ce soit à l’économie. Et pour cause, ceux qui comprennent l’économie, les économistes, ne peuvent pas travailler dans un environnement dont ils savent pertinemment qu’il n’est pas plausible et même économiquement absurde.

Concrètement, des Sam Bankman ou Caroline Ellison sont des guignols, exaltés par leurs croyances populaires, persuadés représenter l’avenir de la finance, pensant qu’ils vont démocratiser la monnaie, la libérer du joug du contrôle des Etats et leurs banques centrales. Tout ceci est parfaitement absurde et purement idéologique. Une idéologie populiste très primaire. Les cryptomonnaies sont clairement l’avenir, leur caractère supranational est un vecteur de paix, par la coopération, la contribution, entre les peuples, mais c’est à condition qu’elles agissent sous le contrôle d’une autorité, qui reste à créer et même à inventer.