L’OMS appelle à des recherches plus indépendantes sur l’effet de l’huile de palme sur la santé

(Agence Ecofin) – L’impact de la consommation de l’huile de palme sur la santé des populations doit être étayé par des études exhaustives et plus indépendantes. C’est ce que préconise l’Organisation mondiale sur la santé (OMS) dans une étude baptisée « L’industrie de l’huile de palme et les maladies non transmissibles », rapportée par Reuters. [Lire plus…]

Ndlr : Rappelons que l’huile de palme est consommée quotidiennement par au moins 1 milliard de personnes, comme nous consommons l’huile de tournesol. C’est juste qu’il est de bon ton de faire un gros bashing sur cette production agricole qui n’est rien de moins que la moins destructrice qui existe. Le palmier à huile est un arbre, sa culture est non mécanisable et décennale. Elle nécessite de surcroît très peu de pesticides et, sommet du blues, elle est six fois plus productive que toute autre production. Donc tout boycott de cette production nécessite fatalement six fois plus de deforestation ailleurs. Et si les orang-outans meurent en Indonésie dans les champs de palmiers, les chevreuils ne vivent pas mieux dans nos champs de colza et en Amazonie c’est pas mieux. C’est pas comme s’il suffisait d’arrêter de la consommer pour sauver les orang-outans, il faudra bien la remplacer par autre chose pour compenser, de moins productif et donc plus destructeur. D’autant que les autres productions, comme le colza, sont annuelles, mécaniques et consomment des masses de pesticides.

L’OMS n’est pas dupe du lobbyisme contre cette production et réclame simplement qu’on établisse la vérité. C’est facile de prendre en référence des masses de sites web qui citent des tas de rapports d’analyses, si c’est juste faux…

Laisser un commentaire

Fermer le menu