L’Islande bannit le fioul lourd de ses eaux territoriales

L’Islande bannit le fioul lourd de ses eaux territoriales

L’Islande est le premier pays à imposer une interdiction de cette ampleur écologique. Au 1er janvier, la teneur en soufre du fioul marin des navires entrant dans ses eaux territoriales ne pourra plus dépasser 0,1 %.
[ Lire plus… ]

Ndlr : La preuve qu’on peut le faire, que ma proposition est réaliste. Ca fait des années que je dis que si la France faisait de même, elle changerait la donné, parce que où que nous allions sur la Terre, nous sommes en France. Que la France l’interdise sur son territoire ferait que pour les navires ne respectant pas la loi il deviendrait virtuellement impossible de circuler.

Le calendrier se présenterait comme ça et serait l’opportunité de favoriser la transition énergétique :

2025 : scrubbers obligatoires

2030 : interdiction du fioul lourd

2035 : interdiction du fioul au-delà d’un certain pourcentage dans la propulsion.

2050 : interdiction de l’énergie fossile au-delà d’un certain pourcentage dans la propulsion

2070 : interdiction de l’énergie fossile

En se montrant extrêmes, il serait même possible d’interdire le fioul lourd tout de suite, mais les stocks n’existent pas et les bateaux consomment des quantités hallucinantes de carburant. Techniquement, ce sont surtout les paquebots de croisière le problème, parce qu’ils doivent conserver leurs moteurs allumés même à quai. Le problème se trouve sur les côtes, pas en mer. Donc on pourrait peut-être interdire purement et simplement la circulation aux navires de croisière utilisant du fioul lourd ou simplement la circulation au fioul lourd sur le territoire maritime français dans un premier temps. Il suffirait aux navires d’avoir un réservoir dédié aux côtes et à l’accostage. Ce qui donnerait du souffle à l’industrie pétrolière pour produire le carburant.

En tous les cas, c’est la preuve qu’on peut faire les choses. Et la France plus que les autres et en agissant ainsi elle acquerrait le leadership sur les mers.