Les Etats-Unis sont entrés en récession après 128 mois de croissance

Les Etats-Unis sont entrés en récession après 128 mois de croissance

« Le pic de l’activité économique mensuelle s’est produit dans l’économie américaine en février 2020 » affirme le National Bureau of Economic Research. La crise du coronavirus aura eu raison de cette impressionnante croissance. [Lire plus…]

Ndlr : Croissance portée quand même par la libéralisation des armes, du charbon, du pétrole de schiste, des normes antipollution, l’abandon de toute une série d’avantages sociaux, comme l’aide alimentaire aux seniors ou enfants les plus pauvres, le recul drastique de l’accès à la santé, etc.. etc.. et ça avec une accélération fulgurante de la dette souveraine et en rognant scrupuleusement le Soft Power par son isolationnisme.

La croissance américaine est une notion. Financièrement c’est vrai, mais économiquement, c’est faux, c’est juste que Trump a endetté les américains, non seulement monétairement, mais aussi socialement et diplomatiquement. Les coûts du rétablissement de l’économie américaine sous la pression des conséquences de sa gestion seront mirobolants, au moins dix fois la croissance qu’il a généré. Concrètement, le temps de faire le bilan, l’année prochaine ou dans 5 ans s’il est malencontreusement réélu, et alors le constat portera sur un coût de son mandat de 5000 à 7000 milliards $.

Très bonne nouvelle donc, qui annonce la fin du populisme.