Labor 2030: The Collision of Demographics, Automation and Inequality

Labor 2030: The Collision of Demographics, Automation and Inequality

The business environment of the 2020s will be more volatile and economic swings more extreme. [Lire plus…]

Ndlr : Exactement ce que je décris depuis tellement d’années et pour 2030. 35 ans que je prédis ce qui arrive, avec précision, je n’avais même pas l’âge du permis de voiture.

Il y aura toujours des emplois, bien sûr. Enfin, « toujours », tout au moins un certain temps. Je ne me projette pas au-delà de 2050 qui est mon objectif, préparer la société pour cette échéance. Après, il y aura l’intelligence artificielle et là, c’est le vague, l’humain a avancé jusque-là avec son intelligence individuelle d’un QI moyen de 100, qui sait ce qu’une humanité avec une intelligence globale potentiellement illimitée pourrait concevoir ? Je ne suis qu’un humble génie, un quark dans l’explosion atomique de la singularité.

Il n’en reste pas moins que la voie est tracée et qu’il faut impérativement la suivre, pour des raisons sociales, sociétales, écologiques, économiques. Cette disparition de l’emploi est bonne pour tout le monde, à condition de ne pas la combattre, ce qui induit inégalité, paupérisation, précarisation, endettement… ce serait dommage alors qu’une petite transition sociétale et ça repart pour un tour, avec une nouvelle période de trente glorieuses.

Laisser un commentaire

Fermer le menu