Inflation : Michel-Édouard Leclerc redoute un «tsunami»

Inflation : Michel-Édouard Leclerc redoute un «tsunami»

Le patron du groupe de distribution évoque les hausses de tarifs avec des pourcentages à deux chiffres réclamées par les industriels pour l’année 2023. [Lire plus…]

Ndlr : Ca semble difficilement évitable, vu que plus aucune production n’est aujourd’hui rentable, les prix devront augmenter partout. Et ça même si le prix de l’énergie baissait pour revenir à son niveau normal, parce que la trésorerie des producteurs est au plus bas et donc il faudra bien la rétablir.

L’économie fonctionne toujours avec un temps de retard sur la conjoncture qui, lorsqu’elle est défavorable, l’économie fonctionne sur ses réserves puis, lorsque la conjoncture redevient plus favorable, doit les reconstituer, ce qui en général prend plus de temps.