GRAND FORMAT. « SI L’OURS DISPARAÎT, MON MÉTIER VA MOURIR » : LE PLAIDOYER D’UNE BERGÈRE EN BÉARN

GRAND FORMAT. « SI L’OURS DISPARAÎT, MON MÉTIER VA MOURIR » : LE PLAIDOYER D’UNE BERGÈRE EN BÉARN

Assise dans l’herbe, Élise Thébault « jumelle » son troupeau. En contrebas, ses manechs tête noire, des brebis rustiques du Pays basque, pacagent avec gourmandise dans leur « quartier des belles journées ». [Lire plus…]

Ndlr : et c’est pareil évidemment pour le loup ou le vautour. Sans écosystème, pas de pacage.

Laisser un commentaire

Fermer le menu