Cette « peau robotique » peut animer n’importe quel objet du quotidien

Vêtements, peluches ou rover spatial, la nouvelle « peau de robot » imaginée par les chercheurs de l’université de Yale, anime n’importe quel objet, à condition qu’il soit suffisamment flexible. [Lire plus…]

Ndlr : Un concept à ne pas sous-estimer. Bien sûr, là, c’est un peu grossier, quelques vérins sur des manchons… mais c’est un concept. Imaginez des milliers ou des millions de tous petits vérins, minuscules, peut-être nanoscopiques un jour, vous avez alors une combinaison, un costume, capable de bouger tout seul.

Aujourd’hui, un exosquelette, comme son nom l’indique, c’est un squelette externe, que l’on motorise. Maintenant imaginez un exosquelette fait de ce concept de peau robotique, un exosquelette… sans squelette ! Vous sortez votre costume plié dans l’armoire, vous l’enfilez, vous l’activez et vous tenez debout par la force « musculaire » de ses innombrables petits vérins.

La puissance de calcul nécessaire est colossale, mais elle augmente exponentiellement. Durant 35 ans la télévision a été faite de 625 lignes (nombre de lignes en hauteur). La TV pesait alors 50 kilos et mettait trois bonnes minutes à s’allumer pour voir une image bizarre, avec un écran bombé aux côtés convexes. Puis elle est passée en 819 lignes, la définition en était meilleure et elle est restée comme ça durant près de 30 ans. Puis on a compté en pixels, est apparue la HD et maintenant on est en 4K. L’écran est plat, fin, l’image d’une qualité supérieure à un poster des années 80, la consommation d’énergie pour un écran de 2 mètres de diagonale est la moitié de celle d’un téléviseur de 67 cm « grand écran ».

Aujourd’hui un ordinateur puissant a de la peine à commander une main robotique moins complexe que celle d’un humain. Dès que l’on dépasse quelques dizaines de fonctions simultanées on atteint le plafond des capacités de calcul. Mais il y a 20 ans, commander un doigt robotique simple était fastidieux. Dans 20 ans un ordinateur puissant peinera à commander un corps entier moins complexe qu’un humain. Dans 40 ans…

Laisser un commentaire

Fermer le menu