Céréales, ketchup… 60 millions de consommateurs s’attaque aux « aliments qui empoisonnent »

Sucres, sels, graisses, additifs, pesticides cachés… La revue « 60 millions de consommateurs » s’attaque dans un hors-série paraissant ce jeudi à l’industrie agroalimentaire en dénonçant « les aliments qui empoisonnent », et en apprenant au consommateur à les débusquer, marque par marque. [Lire plus…]

Ndlr : moi je préconise un bonus-malus, que l’on taxe les aliments ultra-transformés pour transférer sur les produits le fruit (sans jeu de mot, si si) de cette taxe. Et c’est facile avec la TVA, il suffirait par exemple de fixer une TVA à 5% sur les produits ultra-transformés et défiscaliser totalement les produits sains. Ca offrirait l’avantage de bénéficier aux produits artisanaux. Aujourd’hui, aucune différence n’est faite entre une charcuterie artisanale, produit transformé, et la même en industriel, avec des produits ajoutés, produit ultra-transformé. La charcuterie artisanale ne sera pas un produit « bon pour la santé », mais elle n’est pas ultra-transformée.

Laisser un commentaire

Fermer le menu