Bientôt une taxe sur les colis livrés à domicile?

Des députés veulent inscrire cette disposition dans le budget 2019 pour financer des aides aux commerces de proximité. [Lire plus…]

Ndlr : Une excellente idée, c’est un bon moyen de répartir un peu de la création de richesse de l’e-commerce. Une taxe minime, mais omniprésente qui représente un joli paquet de millions.

La nouvelle économie n’a évidemment pas seulement pour rôle de détruire les commerces et d’exporter l’argent dans les paradis fiscaux, elle est également sensée créer de la richesse qui bénéficie à tous et maintenant que le e-commerce occupe une place qui commence à devenir importante, il est plus que temps de le taxer dûment.

Il faut bien comprendre que le commerce à domicile, c’est moins de commerces en ville où des rues entières sont parfois pleines de vide… c’est moins d’horodateurs, c’est moins de taxes sur le local commercial loué, les impôts et taxes locales des commerces sont cruciales pour les villes. Avec le développement du e-commerce, les villes perdent de précieuses rentrées alors que le e-commerce profite pleinement de leur dynamisme. Si une ville est dynamique et offre beaucoup de clients au e-commerce, il est normal que le e-commerce rémunère la ville pour cela, c’est la base de l’économie.

Laisser un commentaire

Fermer le menu