APRÈS S’ÊTRE INSTALLÉS SUR MARS, LES COLONS POURRAIENT NE PLUS POUVOIR SE REPRODUIRE SUR TERRE

L’installation espérée de l’homme sur Mars pose de nombreuses questions. La dernière ? Celle de sa reproduction, car un séjour prolongé sur la planète rouge pourrait avoir des répercussions sur les gènes des colons. [Lire plus…]

Ndlr : Oui, c’est normal, avec une telle gravité, ils ne pourraient même pas revenir sur Terre. Ceux qui naîtront sur Mars devront vivre et mourir sur Mars sans jamais voir la Terre. Ou alors pour de courts séjours avec un équipement spécial, un exosquelette. Et ça sans parler des autres éléments, luminosité, couleur de la lumière naturelle et du paysage, respiration d’air recyclé, etc…

Pareil pour la Lune.

Pour pallier à cet inconvénient, il y aurait une solution toute simple que curieusement personne n’envisage : il faudrait que l’habitat soit une grande couronne tournante à la surface. Au centre de la couronne les parties utilitaires, les stocks, en périphérie les pièces de vie, chambres, salons, cuisines… de sorte que la vie se passe à gravité terrestre.

Sur les parois pourraient être projetés des paysages terrestres.

On pourrait peut-être apporter de l’atmosphère terrestre, non filtrée, simplement comprimée, à chaque voyage ?

Mais c’est clair que chaque planète que l’Homme colonisera donnera à terme un nouveau taxon. Certains seront compatibles entre eux, d’autres non. Ceux de la Lune et Mars peut-être, avec les terriens, non, qui seront probablement compatibles avec ceux de Titan.

Laisser un commentaire

Fermer le menu