Après l’affaire Samuel Paty, « doxer » les internautes est désormais passible de prison en France

Après l’affaire Samuel Paty, « doxer » les internautes est désormais passible de prison en France

La loi a changé : depuis le 25 août, le fait de révéler sur le net l’identité d’une personne et des informations personnelles, en sachant que cela va lui nuire, est puni pénalement. [Lire plus…]