“Un vent de panique souffle chez les banques centrales !”

“Un vent de panique souffle chez les banques centrales !”

On peut douter de l’efficacité de l’abaissement du taux directeur de la Fed opéré ce mardi, estime notre chroniqueur Bastien Drut, stratégiste chez CPR Asset Management (groupe Amundi) et écrivain. [Lire plus…]

Ndlr : C’est vraiment une folie…

La tendance était à la hausse des taux directeurs au point que Trump fulminait, on peut dire qu’ils n’ont pas hésité à faire n’importe quoi. Trump doit jouir dans son coin, pourvu qu’il soit contaminé.

C’est un désastre, c’est le suicide de la civilisation occidentale… ils se refilent la patate chaude pour retarder l’échéance, le moment où il faudra bien les relever et là ce sera l’effet boule de neige, au lieu de s’entendre pour coordonner une action.

Je n’arrive pas à concevoir qu’il soit possible comme ça de sacrifier les investissements dans les émergents pour surendetter nos entreprises obsolètes à long terme. A un moment donné, il faudra bien que les entreprises remboursent, c’est obligé. Et elles auront alors besoin des marchés émergents qu’elles auront contribué à empêcher de se développer pour écouler leur production.

Ca va coincer, c’est obligé. Alors, je sais, en 2012 je croyais l’euro foutu, je ne pensais pas qu’ils le sauveraient, mais qui aurait imaginé qu’ils seraient allés jusqu’à faire payer les déposants avec des taux négatifs ? Donc je veux bien admettre que je ne suis pas dans les petits papiers de ces gens. Mais là, comment les entreprises pourraient se désendetter alors que leur production est obsolète, indigne du niveau de développement économique occidental, et que pour s’endetter elles ont empêcher leurs débouchés potentiels de se créer ?

Franchement, pas besoin d’être nobellisé…