Un tableau peint par une IA vendu 432.500 dollars… à partir d’un code source emprunté sur le web

Une oeuvre peinte par une intelligence artificielle a été vendue aux enchères à plus de 435.000 dollars à New York. Une vente qui nourrit la polémique : l’algorithme utilisé avait au préalable été divulgué en open source par un autre artiste. [Lire plus…]

Ndlr : Est-ce une arnaque ? Est-ce une oeuvre de l’IA ou a-t-elle été commandée ? Le code source a été pris sur le web, ceux qui sont à l’origine de l’action le reconnaissent, mais en affirmant qu’ils ont utilisé « leurs propres données ». Si ce sont leurs propres données, ce n’est pas du deep learning ? Donc ce n’est pas de l’IA ?

Cette oeuvre sera-t-elle enregistrée par l’Histoire comme étant la première issue de l’IA validée par une vente aux enchères réussie ou la première arnaque artistique de l’HIstoire issue de l’IA (ce qui dans les deux cas n’enlève rien à la valeur pécuniaire de l’oeuvre, mais pour les mêmes raisons). Nous assistons là à la naissance d’un nouveau monde. Les grands maîtres exploitaient de jeunes talents qu’ils qualifiaient de « disciples » pour multiplier leurs toiles qu’ils n’avaient plus qu’à signer, verrons-nous l’émergence de nouveaux grands-maîtres, incapables de peindre, qui exploiteront la machine en faisant croire que c’est elle qui a signé ?

Quelque part, que cette oeuvre soit issue ou pas d’une pseudo intelligence, le concept relève en tous cas de la créativité humaine qui s’approprie progressivement une nouvelle technologie.

Laisser un commentaire

Fermer le menu