Supprimer ses mails est-il réellement un geste écolo ?

Supprimer ses mails est-il réellement un geste écolo ?

Selon une publication, la suppression des mails serait plus énergivore que leur stockage. [Lire plus…]

Ndlr : Ce genre de croyances qu’il faut supprimer ses mails sont issues d’organismes populistes comme The Shift Project, qui pondent des pseudo-études à charge à tours de bras sans faire le bilan de ce qu’ils décrivent, à grands coups de comparaisons bien sonnantes comme « le numérique consomme autant d’énergie que… »… sans prendre en considération le gain de la dématérialisation, qui est extrêmement complexe à chiffrer et particulièrement vaste.

Evidemment que non, un fichier enregistré sur un disque dur ne consomme pas du tout d’énergie, il n’en consomme que lorsqu’on le lit… ou qu’on le modifie, comme l’effacer, par exemple. Sans compter le temps de consommation de notre ordinateur.

Après, si on supprime tout en bloc, en cochant toutes les cases en même temps, ça va libérer de l’espace sur les disques durs, sachant que les premières adresses sur le disque sont plus rapides et donc moins gourmandes en énergie que les plus éloignées, là, peut-être. Mais alors il ne faut pas faire le tri, on vire tout en bloc, point.