Réguler l’intelligence artificielle ? Un impératif de société

Parcoursup, Spotify, Google, les véhicules autonomes : autant d’algorithmes qui attestent de l’omniprésence de l’intelligence artificielle. Entre progrès et risques, les changements de société nés de l’IA doivent être régulés. Des chercheurs proposent d’y réfléchir collectivement. [Lire plus…]

Ndlr : Le problème de la régulation, c’est toujours pareil, ça ne concerne que ceux qui la respectent.

Si le fait d’interdire les armes chez nous alors qu’elles sont libres en Iran ou aux Emirats ou encore aux USA ne pose pas de problème. Sauf à trafiquer et donc transporter physiquement des flingues, qu’elles soient libres ailleurs peut être plus ou moins régulé chez nous.

Mais l’IA, elle, n’a rien de matériel, elle est parfaitement dématérialisée. Personne n’a rien à transporter. Si notre régulation ne convient pas, on peut se connecter sur une autre IA. Et il ne manquera pas d’émerger des tas de sources alternatives, précisément grâce à la régulation qui les rendra rentables. Pour les voitures autonomes, on aura très vite des firmwares alternatifs pour chaque modèle, comme c’est le cas pour les smartphones. Avec par exemple la possibilité d’exclure que le véhicule nous menace en cas d’accident et décide systématiquement de tuer les autres usagers. Ou pour le faire rouler plus vite, sans tenir compte des limitations de vitesse. Ou pour frauder le GPS et ainsi faire croire qu’on a moins roulé pour limiter des taxes.

Et tout ça sera aussi facile que regarder un film en streaming. Tout comme les droits d’auteur ont généré la surabondance de films sur internet, tout comme la répression de la drogue en a fait monter le prix et donc stimulé des cupidités et engendré le trafic, réguler l’IA permettra à des petits malins de proposer des tas de choses alternatives. Et alors on aura des problèmes sécuritaires, parce que certains feront ça « philanthropiquement », pour rendre service. D’autres le feront en profitant pour installer des systèmes de contrôle pour pirater les véhicules ou les centrales d’alarme.

Laisser un commentaire

Fermer le menu