Le Venezuela met fin à la quasi-gratuité de l’essence

Le président vénézuélien a annoncé que l’essence serait alignée sur les prix internationaux, sauf pour les détenteurs d’un “carnet de la patrie”. Dans un pays où les difficultés économiques frappent durement la population, le pétrole reste plus que jamais la seule planche de salut pour le pouvoir. Mais celle-ci est fragile, constatent les médias. [Lire plus…]

Ndlr : Trop tâââââârd….. BEAUCOUP trop tard, c’était il y a 15 ans qu’il fallait faire ça au lieu de dilapider la seule ressource du pays après avoir LAMINÉ CONSCIENCIEUSEMENT l’économie nationale.

Cet autocrate cinglé est véritablement un abruti fini…

Et NON ce n’est pas de la faute aux USA, qui sont le premier acheteur de pétrole vénézuélien, n’en déplaise aux mous du bulbe complotistes. Les USA n’ont pas eu besoin de comploter avec Chavez puis Maduro, il leur a suffi d’attendre.