« Le protectionnisme ne fait que des perdants »

Le gouverneur de la Banque de France s’alarme des risques de guerre commerciale, des États-Unis au Royaume-Uni avec le Brexit. Les relèvements de tarifs et le climat d’incertitude pourraient peser sur la croissance mondiale. [Lire plus…]

Ndlr : c’est exactement ce que je disais hier en expliquant comment lors de la dernière guerre commerciale menée par les USA contre la Chine qui a répliqué par la guerre monétaire la BCE et la Suisse se sont retrouvés contraints à dévaluer de force leurs monnaies pour ne pas sortir du rang. Cette guerre commerciale est une absurdité qui peut mettre tout le monde à terre.