Le PDG de Bayer France répond à Nicolas Hulot sur le glyphosate : « Nous faisons partie de la solution »

Sur Europe 1, le président du groupe Bayer France, propriétaire de Monsanto, répond dimanche au ministre de la Transition écologique, qui évoquait la veille le « début d’une guerre » contre les pesticides. [Lire plus…]

Ndlr : Sur le fond, ce n’est pas faux, mais alors ils devraient à minima faire un geste pour donner confiance au lieu de combattre par tous les moyens les attaquants de leur produit.

Qu’ils affirment qu’il n’est pas cancérigène c’est leur droit, mais en parallèle, qu’ils agissent de manière à en réduire l’utilisation au lieu de se battre pour l’imposer en attendant d’être capables de mettre d’autres choses sur le marché.

On ne peut pas mettre un flingue sur la tempe en menaçant de tirer si on est pas d’accord en disant « je suis votre ami »… des amis comme ceux-là, on s’en passe très bien.