La #MarcheSolidaire arrive à Calais : 3 idées reçues sur le coût de l’immigration

« Fardeau » ou « aubaine »? Intellectuels et responsables politiques des pays d’accueil se divisent sur l’impact économique de l’immigration. [Lire plus…]

Ndlr : En France, l’immigration, c’est 0,2% de la population par année, 7,5% en tout (naturalisés compris, immigré, on l’est toute sa vie). Cela représente 11% des créations ou reprises d’entreprises, presque 25% des nouveaux emplois et 9% du PIB.

Un autre chiffre serait sur la fécondité : un enfant coûte environ 150’000€ sur 25 ans en moyenne. Sur ce laps de temps, pour le financer, il faut s’endetter et payer des intérêts sur la dette.

En comparaison, un immigré nécessite en moyenne 30’000€ durant 5 ans avant d’être rentable.

Y’a pas photo… et ça ne dépend pas de la nationalité. Contrairement à ce qui est cru, des milliers d’africains créent des entreprises, dans le nettoyage pour les hommes ou des salons de coiffure pour les femmes. Les arabes et les maghrébins aiment bien reprendre un petit commerce, une épicerie de quartier (et ils la font marcher en étant ouvert quasi jour et nuit). Les turcs ou les chinois font dans la restauration, le fast-food…

Il ne faut pas oublier que de quitter son pays pour venir vivre ici en renonçant à tout, sans parler forcément la langue, avec un niveau culturel généralement inférieur, en prenant éventuellement des risques incommensurables, ceux qui aboutissent sont des humains plus forts que les autres.

Laisser un commentaire

Fermer le menu