La Chine relance la compétition vers le solaire spatial

La Chine relance la compétition vers le solaire spatial

Le projet nippon vise à produire de l’électricité en 2030, grâce à une centrale de 1.000 MW (soit l’équivalent d’un gros réacteur nucléaire), au tarif très économique de 6 centimes d’euro par kilowatt-heure, inférieur à celui du coût actuel moyen du kWh produit à partir de charbon. En 2015, la JAXA a franchi une nouvelle étape, en annonçant la réussite de ses premiers essais de modules solaires spatiaux en laboratoire. [Lire plus]