La Chine brandit le spectre de la guerre des changes face aux Etats-Unis

Les menaces américaines de tarifs douaniers ont fait chuter le yuan de 0,4%, alors qu’il avait jusqu’ici le mieux résisté au rebond du dollar. [Lire plus…]

Ndlr : retour il y a dix ans, où les USA avaient mené la même guerre contre la Chine, nous entraînant dans la tourmente, la BCE et la BNS (les banques centrales  de l’Europe et la Suisse) se retrouvant contraintes à dévaluer l’euro et le franc pour maintenir leurs exportations. En sortie, il n’y avait pas eu de gagnant, évidemment et surtout pas les USA qui depuis ont vu leur dette passer de 90% de leur PIB à près de 120%. Du côté chinois l’endettement a littéralement explosé, particulièrement celui des entreprises, menaçant sa stabilité et avec elle l’économie mondiale. En Zone Euro, les taux directeurs ont passé en territoire négatif et sont toujours très bas. En Suisse, la BNS s’est retrouvée contrainte d’abandonner la parité avec l’Euro, maintenue par des achats d’or qu’elle ne pouvait plus s’offrir, créant une crise industrielle et l’obligeant à diversifier ses investissements de manière plus hasardeuse à la recherche de rentabilité à tout prix pour soutenir l’économie helvétique.

Du côté des USA la FED a maintenu des taux bas et négatifs et prévoyait de les relever mais va certainement devoir y renoncer.

Le comportement de ce cinglé de Trump est véritablement catastrophique pour le monde entier, USA compris.