Interdiction du salafisme, expulsion des étrangers fichés S… une large majorité de Français favorables à des mesures d’exception contre le terrorisme

Interdiction du salafisme, expulsion des étrangers fichés S… une large majorité de Français favorables à des mesures d’exception contre le terrorisme

Six Français sur dix se disent favorables à la mise en place de nouvelles mesures d’exception pour assurer leur sécurité face au terrorisme après les attentats de l’Aude, selon un sondage Odoxa-dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi.
[ Lire plus… ]

Ndlr : Perso, je suis évidemment pour, mais encore faudrait-il avoir d’abord un « islam républicain ». Et probablement élargi, qu’il ne soit pas issu du monde musulman français, mais du monde musulman global. Un islam qui édicte précisément ce qui n’est pas préconisé, qui déconstruise les valeurs du salafisme. Interdire pour interdire ne rime à rien si on ne sait pas vraiment ce qu’on interdit.  Si un imam nie être salafiste mais qu’il tient des propos assimilables au salafisme, on fait quoi ? Il faut donc une « charte de l’islam républicain », validée par les éminences grises musulmanes avec laquelle les républiques occidentales seront d’accord et ainsi seuls ceux ayant cette pratique seront tolérés.  On l’a bien fait avec l’église, qui n’a par exemple plus le droit de décréter que l’homosexualité est contre-nature. Si un prêtre soutient ça et appelle à soigner les homosexuels ou à leur ségrégation, il est passible de poursuites. Faisons-le avec les musulmans. Qui nous suivront de toute façon, parce qu’il faut rappeler que les extrémistes ne représentent au plus que quelques dizaines de milliers de personnes sur le territoire, à divers degrés de conviction. L’immense majorité de la population musulmane ne se remarque même pas. Beaucoup ont même des foyers mixtes