Île d’Oléron : Airbnb condamné à une amende de plus d’1,3 million d’euros

Île d’Oléron : Airbnb condamné à une amende de plus d’1,3 million d’euros

La plateforme américaine de location de meublés touristiques a une nouvelle fois été condamnée, mardi 16 avril, pour des manquements relatifs à la taxe de séjour sur l’île d’Oléron, en Charente-Maritime. [Lire plus…]

Ndlr : Ca fait des années que je dénonce cette abjection… A la base Airbnb c’était du couchsurfing, autrement dit, on dormait chez l’habitant. Et c’est devenu de l’hôtellerie. C’est clairement anormal et les dégâts sont considérables. Bien des pays ou villes ont déjà régulé, drastiquement. A Barcelone on a pas le droit de mettre son logement sur Airbnb si on peut voir la mer et au-dessus du 2e étage. A New York c’est 30 jours maxi par an et uniquement en présence de l’occupant.

En plus c’est souvent illégal, parce que si on est locataire, c’est de la sous-location. A Paris il faut obtenir un numéro d’agrément. C’est tellement respecté qu’il y a plus de logements Airbnb à Montmartre que de logements résidentiels, des immeubles entiers sont consacrés à Airbnb, Paris est littéralement devenu une ville dortoir que cette saloperie à gentrifié, rendant la location inabordable, c’est tout simplement inouï.

Short link : https://lmc.today/ibrt