Facebook refuse à des parents l’accès au compte de leur petite fille décédée

Facebook refuse à des parents l’accès au compte de leur petite fille décédée

Le réseau social estime que donner l’accès à des tiers violerait le respect à la vie privée des amis de la personne morte. L’affaire se dispute désormais au tribunal en Allemagne.
[ Lire plus… ]

Ndlr : Présenté comme ça, ça peut être choquant… il n’en reste pas moins que les raisons de Facebook sont parfaitement valides. Effectivement, les échanges qu’à eus l’ado décédée avec ses amis, ils n’imaginaient pas qu’elle décéderait et en fait chacun de ses amis devrait donner son autorisation pour que les parents puissent accéder au compte. Le compte appartient aux parents, en héritage, mais les échanges qu’elle a eus avec les autres leur appartiennent à eux.  Cela dit, imaginons que notre fille meurt dans un accident, nous trouvons sous son lit son calepin et des lettres… on y apprend qu’elle fricotait avec le fils du voisin, un voyou que nous détestons et que nous accusons d’être à l’origine de la dérive de notre fille… N’est-ce pas pareil que de lire les échanges sur Facebook? Lorsque le fils du voisin lui a écrit, il ne penserait pas que ce serait nous qui lirions un jour les lettres; Une bien triste histoire qui pose clairement les problèmes d’éthique qu’impose la révolution numérique.