ExxonMobil prévoit de mettre en vente des actifs pétro-gaziers au Nigeria, en Guinée équatoriale et au Tchad (Sources)

(Agence Ecofin) – Selon des sources proches d’ExxonMobil, la société américaine envisage de céder d’importantes participations dans des actifs de pétrole et de gaz au Nigeria, en Guinée équatoriale et au Tchad, rapporte Reuters. [Lire plus…]

Ndlr : C’est la fin du pétrole qui se prépare, comme prévu. Quand on lit dans l’article  :« Elle a aussi dit qu’elle se concentrerait davantage sur ses nouveaux projets. » et qu’on voit plus loin que c’est non précisé, c’est bien parce que ce sont des projets non pétroliers. Des ENR, peut-être du captage de CO2, mais de le dire serait un signal de fuite sur le secteur pétrolier.

De fait, de se désengager ainsi en Afrique permet aux pays concernés de récupérer une part de leurs gisements pour un prix suffisamment bas pour que la rentabilité soit assurée jusqu’à la disparition du marché, exactement comme cela se produit avec les centrales au charbon, bradée par les énergéticiens à des spéculateurs qui les exploiteront jusqu’à leur fin. Ce prix bas permet aux investisseurs de conserver une rentabilité malgré les perspectives courtes tout en permettant aux acteurs historiques de consolider leur capital pour investir dans les technologies de l’avenir.

Et là c’est ce qui se passe, tout simplement, Exxon se désengage progressivement du pétrole, tout doucement pour ne pas déstabiliser le marché. Et ça se précisera de plus en plus au fur et à mesure que nous nous rapprocherons de l’échéance, vers 2040.

Laisser un commentaire

Fermer le menu