Changement climatique: « Les années à venir seront les plus déterminantes de notre histoire »

Changement climatique: « Les années à venir seront les plus déterminantes de notre histoire »

Le monde devra engager des transformations « rapides » et « sans précédent », s’il veut limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, soulignent les experts climat de l’ONU (Giec), mettant en garde contre des risques accrus au-delà de ce seuil. [Lire plus…]

Ndlr : Vous la sentez l’accélération que je vous prédis depuis tant d’années ? La pression qui monte ? Les décisions qui affluent ? D’ici 5 ans les investissements vont exploser exponentiellement, d’ici 10 ans le monde sera très différent de ce qu’il est aujourd’hui. D’ici 20 ans le bilan CO2 sera quasiment neutre. D’ici la moitié du siècle il sera largement négatif.

Et c’est aussi vrai pour les superpolluants, le plastique, les ordures ménagères, les déchets de toute sorte, l’exploitation des conséquences de l’eutrophisation des océans, comme les sargasses, qui donneront du gaz, de la chaleur, de l’engrais, du plastique. Ou les méduses, dont on fera des couches-culottes ou de la salade.

Durant toutes ces décennies, la technologie s’est développée tant et si bien que désormais presque tout déchet est une richesse, on atteint des sommets en potentiel de recyclage où on peut littéralement recycler molécule par molécule grâce à l’intelligence artificielle.

Si on ajoute à ceci l’exode citadin, des citadins à la recherche d’une meilleure qualité de vie, l’économie collaborative, essentiellement bio et solidaire, en pleine explosion, qui promet une réduction des émissions diverses, il n’y a pas lieu de prêter l’oreille aux prétendus « collapsologues » qui ne sont que des déclinistes populistes qui font leur beurre sur les peurs de l’humanité.

Laisser un commentaire

Fermer le menu