Budget italien: la Commission européenne ne veut pas de crise

Le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, a déclaré lundi que l’exécutif européen ne souhaitait pas de crise autour du projet de budget de l’Italie pour 2019 mais avait toujours des questions à ce sujet. [Lire plus…]

Ndlr : Il fallait s’y attendre, c’est la conséquence du vote populiste. Pourtant, je ne l’ai pas trouvé si catastrophique que ça. Le problème c’est qu’il est fortement politisé. De le refuser parce qu’il n’est pas conforme à l’attendu bien qu’il soit plutôt raisonnable, pourrait être un mauvais signal indiquant qu’il est rejeté parce qu’issu des populistes. D’un autre côté, de l’accepter serait le signal qu’il est possible d’adopter des attitudes contraires aux exigences de conformité de l’UE.

Pour ma part, il faut le dépolitiser en s’extrayant du fait que ce budget est issu des populistes et le considérer comme une expérimentation et à ce titre l’accepter.

Laisser un commentaire

Fermer le menu