Brexit : le Parlement britannique rejette massivement l’accord de sortie

Mardi 15 janvier, les députés britanniques ont voté contre l’accord de retrait de l’Union européenne, à 432 voix contre 202. Bien qu’attendue, cette décision accentue l’incertitude sur le sort du Brexit, à moins de trois mois de la date butoir. Entre les scénarios de sortie sans accord, de nouveau vote imminent et de report du retrait, les zones d’ombres demeurent nombreuses. [Lire plus…]

Ndlr : Je jubile, je suis fermement pour le no-deal. Si ils veulent s’en aller, qu’ils le fassent, mais comme le disait Juncker au début : « dehors, c’est dehors »… déjà qu’ils n’étaient qu’à moitié dedans, hors de question qu’ils soient 3/8 dedans, comme leurs clés anglaises. L’UE souffrira, deux ou trois ans, mais elle s’en remettra, pendant que les britanniques s’enfonceront et alors ils feront très vite une nouvelle demande d’adhésion, qui sera rapidement acceptée, mais sans opting-out sur Schengen et l’Euro cette fois. Ce qui apportera l’avantage de l’imposer comme monnaie de change aux 1,6 milliards d’habitants du Commonwealth. J’imagine même volontiers le Canada et/ou l’Australie l’adopter en remplacement du dollar un jour, dans 20 ans, ce qui serait tout bénéf pour eux comme pour nous.

Tout ceci à condition que le Brexit se fasse, bien sûr… et ça, c’est pas encore certain du tout du tout…

Laisser un commentaire

Fermer le menu